13/09/2012

Islam et liberté d'expression

 Trois fonctionnaires américains ont été assassassinés ainsi que l'ambassadeur des USA en Lybie, hier, le 11 septembre, dont le seul crime était de représenter les Etats-Unis. Une foule les a massacré "en réponse" au film (outrancier et délibérément hostile) sur l'Islam produit et réalisé par quelques islamophobes bien connus.

 

Ces hommes sont morts parce que quelqu'un aux Etats Unis a fait un film. Fût il le plus bête du monde, rien ne mérite une telle sanction...

Une question me hante : s'il y a des imbéciles qui professent en occident la haine de l'islam, est-il malgré tout possible de critiquer - même maladroitement - la religion musulmane, sans que cela n'entraîne de telles violences ?

Si la réponse est non, c'est que la liberté d'expression est un concept illusoire et que pour le coup une sorte de "délit de blasphème" existe.

 


Si la réponse est oui, l'Islam aura vraiment besoin de "Lumières" et devra comprendre que la parole d'un promoteur américain où d'un caricaturiste danois n'engage pas l'occident tout entier, et qu'il n'est donc pas utile de brûler ni d'exterminer tous nos personnels diplomatiques et que de surcroît, il n'est pas non plus nécessaire de tuer tous ceux qui disent du mal de quelque chose qu'on défend ou qu'on aime... Certes pour cela il faut être laic, c'est à dire accepter que la religion n'en impose pas au politique. Pour cela il faut accepter que tout le monde n'adhère pas à sa religion, accepter qu'on puisse s'en moquer, en rire. Les catholiques ont fait je pense ce cheminement depuis longtemps.

Je suis catholique et je tente, comme la plupart d'entre nous, d'avoir des positions mesurées et de ne pas répondre par la haine à la haine. Quand des églises brûlent, quand des coptes sont assassinés, en Egypte, par exemple, quand des caricaturistes ou des réalisateurs de cinéma sont menacés de mort parce qu'ils ont raillé l'Islam, quand des maliens sont convertis de force face à des intégristes musulmans qui détruisent leurs patrimoines et leurs cultures, quand des femmes sont violentées, battues, humiliées, pendues dans les stades, je n'en appelle pas pour autant à la violence envers les musulmans ! Car la majorité des musulmans pratiquent leur culte dans la dignité et la tolérance et que je sais que le fait de quelques extrêmistes n'entâchent pas toute entière la religion dont ils se réclament. Car les premières victimes de l'Islam radical ce sont les musulmans eux-mêmes qui sont contraints de courber l'échine face à des brutes dont les ambitions ne sont que politiques et qui dévoient l'Islam en en faisant un moyen de soumettre les populations.

 

Mais il faut je crois être très vigilant, comme tous ceux qui sont attachés à la liberté d'expression : il est impensable qu'aujourd'hui de nouveaux tabous s'installent, fussent-ils à l'échelle internationale, dans une société telle que la nôtre qui a mis des siècles à libérer sa parole.

 

Que ceux qui ne veulent pas tomber dans le piège croisade contre djihad se réveillent !

Commentaires

Si le film jugé hostile à l’islam, produit et mis en ligne aux Etats-Unis par un pasteur américain et des ressortissants coptes d’origine égyptienne, a provoqué les violences contre l’ambassade de Washington au Caire, l’attaque menée contre le consulat américain à Benghazi serait quant à elle planifiée par Al-Qaïda pour venger la mort d’Abou AL-Leith Al-Libi, tué en Afghanistan. Mais quels que soient ses arguments, la violence des islamistes égyptiens et libyens contre les intérêts de Washington menace la campagne de Barack Obama. Le président américain doit tenter de désamorcer la crise.

Écrit par : Corto | 13/09/2012

Si le film jugé hostile à l’islam, produit et mis en ligne aux Etats-Unis par un pasteur américain et des ressortissants coptes d’origine égyptienne, a provoqué les violences contre l’ambassade de Washington au Caire, l’attaque menée contre le consulat américain à Benghazi serait quant à elle planifiée par Al-Qaïda pour venger la mort d’Abou AL-Leith Al-Libi, tué en Afghanistan. Mais quels que soient ses arguments, la violence des islamistes égyptiens et libyens contre les intérêts de Washington menace la campagne de Barack Obama. Le président américain doit tenter de désamorcer la crise.

Écrit par : Corto | 13/09/2012

Avez-vous regardé les films et les séries télévisées iraniennes, égyptiennes, syriennes et de certains pays du golfe, ouvertement antisémites et anti-chrétiens ?

Y aurait là, de quoi fermer bon nombres d'ambassades, sans violence, mais en respect des réglement internationaux et diplomatiques, car ces horreurs sont diffusées par des télévisions d'états !

Écrit par : Corto | 13/09/2012

Je suis heureux de partager le point de vue exprimé ici, avec mesure et délicatesse, par Gabriel Doublet. Comme toujours, chacun se trouve sous l'emprise de sa sensibilité personnelle, si bien que ma lecture mérite peut-être quelques lignes de décryptage. En effet, il est facile de dire que l'on est d'accord sans prendre la peine de se justifier aux yeux des autres lecteurs.
Pour ma part, je suis extrêmement inquiet de voir l'évolution du monde musulman depuis une vingtaine d'année. Que remarquons-nous?
Tout d'abord, dans les pays à forte immigration, les musulmans sont poussés à ne plus se contenter d'être accueillis et, quand ils en ont besoin, assistés. Non: ils prétendent imposer à l'Occident qui les héberge leurs coutumes, leurs mœurs, et par-dessus tout leur religion. Étant Marseillais, et déjà suffisamment âgé, je me souviens que, dans mon enfance, nous aimions sincèrement les Maghrébins et les Arabes venus dans notre généreuse ville de tous les points de l'horizon.Ils étaient vraiment très sympathiques avec simplement leur manière d'être, si agréablement exotique.
Ces gens-là nous voyaient aller à la messe sans jamais avoir l'air de nous dire que nous étions des infidèles, sans cette mine supérieure que prennent aujourd'hui nombre de "beurs" des banlieues difficiles qui nous considèrent, au mieux, comme des infidèles, au pire comme des imbéciles décadents.
Naturellement, aucune violence verbale, encore moins physique, n'était à aucun moment susceptible de surgir entre eux et nous.
Aujourd'hui, lorsqu'un prétendu artiste place un crucifix dans un verre d'urine, l'immense majorité des catholiques gémit de peine et de chagrin. Tout au plus, quelques-uns iront-ils brandir des pancartes aux portes de l'exposition. En revanche, un incendie, une insurrection planétaire se lève chaque fois que les médias laissent apparaître quelque libre réflexion au sujet du Sceau des Prophètes.
Nous devons tous nous mobiliser, chacun avec ses moyens, même modestes, pour que la liberté d'expression soit respectée dans le monde entier, pour que l'islam ne réussisse pas dans sa dernière tentative de conquête de la planète, ne réussisse pas à nous emprisonner dans l'horrible carcan d'une pratique religieuse à laquelle on devrait pouvoir n'adhérer qu'en toute liberté, et non pas sous la torture et la violence comme on ne le voit que trop souvent, hélas, ces dernières années, au Moyen-Orient et en Afrique.

Écrit par : Bernard Salvatori | 14/09/2012

Je suis heureux de partager le point de vue exprimé ici, avec mesure et délicatesse, par Gabriel Doublet. Comme toujours, chacun se trouve sous l'emprise de sa sensibilité personnelle, si bien que ma lecture mérite peut-être quelques lignes de décryptage. En effet, il est facile de dire que l'on est d'accord sans prendre la peine de se justifier aux yeux des autres lecteurs.
Pour ma part, je suis extrêmement inquiet de voir l'évolution du monde musulman depuis une vingtaine d'année. Que remarquons-nous?
Tout d'abord, dans les pays à forte immigration, les musulmans sont poussés à ne plus se contenter d'être accueillis et, quand ils en ont besoin, assistés. Non: ils prétendent imposer à l'Occident qui les héberge leurs coutumes, leurs mœurs, et par-dessus tout leur religion. Étant Marseillais, et déjà suffisamment âgé, je me souviens que, dans mon enfance, nous aimions sincèrement les Maghrébins et les Arabes venus dans notre généreuse ville de tous les points de l'horizon.Ils étaient vraiment très sympathiques avec simplement leur manière d'être, si agréablement exotique.
Ces gens-là nous voyaient aller à la messe sans jamais avoir l'air de nous dire que nous étions des infidèles, sans cette mine supérieure que prennent aujourd'hui nombre de "beurs" des banlieues difficiles qui nous considèrent, au mieux, comme des infidèles, au pire comme des imbéciles décadents.
Naturellement, aucune violence verbale, encore moins physique, n'était à aucun moment susceptible de surgir entre eux et nous.
Aujourd'hui, lorsqu'un prétendu artiste place un crucifix dans un verre d'urine, l'immense majorité des catholiques gémit de peine et de chagrin. Tout au plus, quelques-uns iront-ils brandir des pancartes aux portes de l'exposition. En revanche, un incendie, une insurrection planétaire se lève chaque fois que les médias laissent apparaître quelque libre réflexion au sujet du Sceau des Prophètes.
Nous devons tous nous mobiliser, chacun avec ses moyens, même modestes, pour que la liberté d'expression soit respectée dans le monde entier, pour que l'islam ne réussisse pas dans sa dernière tentative de conquête de la planète, ne réussisse pas à nous emprisonner dans l'horrible carcan d'une pratique religieuse à laquelle on devrait pouvoir n'adhérer qu'en toute liberté, et non pas sous la torture et la violence comme on ne le voit que trop souvent, hélas, ces dernières années, au Moyen-Orient et en Afrique.

Écrit par : Bernard Salvatori | 14/09/2012

Tout le monde n'a évidemment pas intérêt à ce que les religions se réforment et que les foules s'instruisent.

Écrit par : Mère-Grand | 14/09/2012

La liberté d'expression face aux religions et l'abandon du délit de la notion de blasphème (sauf, éventuellement, pour les fidèles) équivaudrait à priver une partie de l'humanité d'armes et de munitions.

Écrit par : Mère-Grand | 14/09/2012

Justes réflexions, autant de l'auteur du billet que des commentateurs. Nous en sommes là. Permettez-moi d'y ajouter ceci. Ce film exécrable pourrait être la version occidentale et la réponses des fous de Dieu chrétiens au 11 septembre 2001. Détruire l'islam symboliquement par l'action cinématographique et la liberté de parole. 11 ans plus tard après la destruction des valeurs occidentales par le commando des fous d'Allah réalisé dans un scénario réelle de façon violente hollywoodienne...La fiction violente pour l'Occident. La réalité violente pour l'Orient. Liberté de tuer par la parole contre liberté de tuer physiquement... La façon occidentale est plus humaine et plus juste, même si elle est terrible et pourvoyeuse de haine, car elle préserve la vie et la liberté de l'autre que l'on assassine verbalement...

C'est pourquoi, nous ne sommes pas sortis de l'enfer des pulsions primitives de l'homme. Mère-Grand a raison. Rendre laïc Dieu relève d'une sacrée utopie et un défi à l'idolâtrie religieuses des textes sacrés. Les chrétiens, la plupart d'entre eux, ont réussi un grand pas vers plus d'ouverture au monde des croyances. Pour l'islam, sans abandon de la supériorité supposée du Coran et voix unique de Dieu, il n'y aura pas de rédemption. Ce sera la guerre et la victoire ou la mort de l'islam. Du moins, pour celles et ceux qui ne voudront pas descendre de leur échelle et croire qu'ils ont atteint le Ciel en priant le Prophète du Coran et Allah subsidiairement... Car Dieu, bien qu'Unique, est bien plus polythéiste que l'on s'imagine. Il est en Toute Nature. Donc...Croire est d'abord un plaisir d'Aimer avec un grand A plutôt que de Haïr avec un grand H comme Hitler. C'est ma façon de voir et de comprendre la vie et l'amour de la vie plutôt qu'espérer et attendre la mort pour atteindre un paradis ou un enfer dont seul Dieu pourra me destiner. Faisons d'abord le bien sur Terre avant d'espérer que Dieu pardonne tous nos crimes, même les pires, style attaque terroriste sur d'innocents infidèles à la parole de Dieu. L'innocence des musulmans...

Très belle journée à tous.

Écrit par : pachakmac | 14/09/2012

Oui, les "pulsions primitives" collectives sans direction, sans cadres allument des massacres. Et nombreux ne savent même pas comment ni pourquoi ils gesticulent, mettent le feu, tuent.
Je n'ai pas vu ce trailer mais le propager - autour - du 9 septembre, dans ces régions qu'un certain USA Bush à qualifié de voyous, et toutes ces régions "axe du mal"... la haine provoquée, c'est comme un "veld fire".
Comment peut se guérir les uns les autres? N'est-ce pas le message de base du Divin?

Écrit par : cmj | 14/09/2012

toute religion n'est qu'un système d'exploitation de croyances
afin d'organiser, maîtriser ou contrôler la pensée d'un collectif

inévitable que tôt ou tard ces concepts informatiques bugguent et clashent dans l'esprit de tout usager de PC ou d'internet
à la rencontre d'autres collectifs & systèmes de croyances

conduisant à ce choix: aller vers la panne générale imposée à tous, histoire de prouver le bien-fondé de ses convictions (toutes religions ont eu leurs guerres dans ce but)
ou vers la paix, histoire de trouver d'autres moyens de mieux-être

Écrit par : Pierre à feu | 15/09/2012

Les commentaires sont fermés.