28/05/2014

Vive la France

Dimanche, les électeurs français, pour ceux d’entre eux en effet qui ont eu la gentillesse de se déplacer, ont placé en tête des élections européennes un parti europhobe, le Front National, qui se distingue depuis des années par son absentéisme remarquable au parlement européen.

 

Les abstentionnistes, qui ont oublié que d’autres étaient morts pour qu’ils aient le luxe de ne pas aller voter, ont préféré sublimer la notion chérie de liberté en s’adonnant à leurs loisirs favoris.

 

Les braves qui se sont déplacés ont donc à 26% marqué leur adhésion à la ligne défendue par ce parti.

 

Pour la première fois de notre histoire, le Front National arrive en tête d’une élection d’envergure nationale.

 

Cela signifie, si certains en doutaient encore, qu’il est désespérément temps d’agir.

 

Qu’il est temps de défendre à nouveau la République au quotidien, en faisant appliquer les lois, qui ne sont, par lâcheté ou par manque de moyens, plus vraiment appliquées depuis des décennies.

 

D’appliquer de façon inflexible les règles que notre peuple s’est donné il y a longtemps et transgressées à l’envi par une minorité de voyous, grands patrons cyniques, politiciens véreux, petites frappes des rues, qui chacun à leurs niveaux pourrissent l’avenir d’une majorité d’autres.

 

Il est temps que toutes les petites et grandes incivilités, à tout niveau, qui se commettent en tout lieu et qui n’amènent qu’au plus désobligeant des silences soient punies.

 

Il est temps de remettre de la verticalité dans le mirage d’horizontalité qui prévaut et qui voudrait que tout se vaille.

 

Il est temps d’arrêter de croire que la paix sociale s’achète par le renoncement et que le temps fera le reste.

 

Il est temps de réhabiliter certaines valeurs, telles que l’excellence, le travail, le mérite, déclarées stigmatisantes par les thuriféraires de l’égalité par le bas.

 

Il est temps d’arrêter de permettre à certains de se gaver honteusement, pendant que les autres vivotent sur le dos d’une classe moyenne qui est au seuil de la rupture.

 

Il est temps d’arrêter d’ériger en modèle ceux dont la seule noblesse aura été de réussir à tirer leur épingle du jeu.

 

Il est temps d’arrêter de penser que la France puisse avoir un avenir, tant qu’elle ne cessera de se détester.  

 

Il est temps d’empêcher le Front National de nous voler la France.

Commentaires

Il y a longtemps que la France ne vous appartient plus. A force de jouer les europhiles vous avez perdu le sens même de ce qui fut la France : La fierté d'être français. La France s'est vendue au plus offrant, seul le peuple qui ne s'est lui pas vendu a encore le courage de défendre se qui reste de la grandeur de ce grand pays à la dérive.

Écrit par : norbertmaendly | 29/05/2014

Les commentaires sont fermés.